EXPERTOX lance ETOXIA, solution complète pour répondre à vos besoins en données écotoxicologiques

14 décembre 2023

EXPERTOX lance ETOXIA

Nous sommes ravis de vous annoncer le lancement par EXPERTOX de son tout nouveau portail de données écotoxicologiques : ETOXIA.
Actuellement en version bêta, ce portail offre la possibilité, via un abonnement, d’accéder aux informations essentielles concernant l’écotoxicologie des substances. Vous serez ainsi alerté en cas de toxicité environnementale liée à l’une de vos substances. Ces données seront constamment actualisées et à terme, seront enrichies par des informations réglementaires, offrant ainsi une vue complète et à jour des aspects écotoxicologiques de vos produits.

La DGCCRF constate une hausse des anomalies dans les allégations cosmétiques

La DGCCRF met en évidence les résultats des contrôles sur les allégations des produits cosmétiques. Les inspections révèlent une augmentation des anomalies, notamment avec un taux de 40% d’anomalies pour les allégations « sans » parmi les 336 opérateurs contrôlés. Pour les allégations « avec » et « à [tel ingrédient] », 33% des 389 établissements contrôlés présentent des anomalies, indiquant une hausse par rapport à 2020. Ces constats soulignent le besoin urgent d’une meilleure compréhension du cadre réglementaire par les professionnels du secteur. Des allégations trompeuses telles que « sans parabènes » ou « formulation clean » ont été relevées, entraînant des avertissements, tandis que des anomalies plus graves ont conduit à des injonctions de mise en conformité. Il est crucial que les acteurs du secteur respectent les
règles pour assurer la fiabilité des allégations, garantissant ainsi une information transparente et fiable pour les consommateurs. EXPERTOX vous accompagne pour garantir la conformité de vos allégations et vous accompagne dans la justification de celles-ci.
[Source : DGCCRF Allégations sur les produits cosmétiques : tout n’est pas permis ! 17/11/2023].

Nouvelle demande de l’industrie pour l’évaluation de la sécurité de l’hydroxyapatite nano dans les cosmétiques par le SCCS

En octobre 2015 et en décembre 20212, le SCCS n’a pas pu conclure sur la sécurité de l’Hydroxyapatite (nano) composée de nanoparticules en forme de bâtonnets pour une utilisation dans les produits cosmétiques buccaux aux concentrations maximales et aux spécifications indiquées. En février 2022, l’industrie a soumis des informations supplémentaires pour étayer la sécurité de l’Hydroxyapatite (nano) dans les produits buccaux, abordant spécifiquement la génotoxicité potentielle de l’Hydroxyapatite (nano). En mars 2023, le SCCS a conclu sur la sécurité de
l’Hydroxyapatite (nano) lorsqu’elle est utilisée à des concentrations allant jusqu’à 10 % dans le dentifrice et jusqu’à 0,465 % dans le bain de bouche, lorsque l’Hydroxyapatite (nano) est composée de particules en forme de bâtonnets dont au moins 95,8 % (en nombre de particules) ont un rapport d’aspect inférieur à 3, et les 4,2 % restants ont un rapport d’aspect n’excédant pas 4,9 et les particules ne sont pas revêtues ni modifiées en surface. Suite à une proposition réglementaire des services de la Commission visant à restreindre l’utilisation de l’Hydroxyapatite (nano) dans les cosmétiques, l’industrie a présenté des preuves pour démontrer sa sécurité à des concentrations plus élevées dans les produits buccaux. La Commission demande donc au SCCS d’effectuer une évaluation de sécurité de l’Hydroxyapatite (nano) à la lumière des nouvelles
informations fournies.
[Source : SCIENTIFIC COMMITTEE ON CONSUMER SAFETY (SCCS) Request for a scientific opinion: on Hydroxyapatite (nano) (CAS No. 1306-06-5, EC No.215-145-7) – 20 November 2023].

Des jouets préjudiciables à la santé des enfants

En cette période de fin d’année, de nombreuses fêtes sont à l’horizon, accompagnées d’une certaine créativité en matière de maquillage, que ce soit pour créer des looks effrayants ou pour sublimer notre apparence. Cependant, il est important de prendre en considération les éléments qui composent ces produits cosmétiques et leurs éventuels impacts sur la santé. A l’approche de Noël, l’heure est aux premiers achats de cadeaux. Parmi eux, de nombreux jouets qui émerveillent les plus petits. Cependant, il est important de prendre en considération les produits chimiques contenus dans ces jouets et leurs éventuels impacts sur la santé des enfants. Les enfants de moins de trois ans sont surtout concernés car ils ont tendance à mettre ce qui leur passe sous la main dans la bouche. Des produits chimiques, comme des phtalates, peuvent notamment
y être présents : trois en particulier (DEHP, DBP, BBP) sont des perturbateurs endocriniens. Ces substances sont particulièrement nocives explique la Commission européenne car elles peuvent altérer le fonctionnement des hormones, nuire au développement cognitif et
à la santé de l’enfant. [1]
Néanmoins, depuis 2006, le décret n° 2006-1361 interdit l’utilisation de six phtalates à plus de 0.1% en masse de matière plastifiée :
– le di (2-éthylhexyl) phtalate
(DEHP) (n° CAS 117-81-7) ;
– le dibutyl phtalate (DBP) (n° CAS
84-74-2) ;
– le butyl benzyl phtalate (BBP) (n°
CAS 85-68-7) ;
– le di-isononyl phtalate (DINP) (n°
CAS 28553-12-0 et 68515-48-0) ;
– le di-isodecyl phtalate (DIDP) (n°
CAS 26761-40-0 et 68515-49-1) ;
– le di-n-octyl phtalate (DNOP) (n°
CAS 117-84-0). [2]

Le niveau de migration des phtalates dans l’environnement est aussi invité à être vérifié. [3] En 2018, sur 5 625 jouets analysés (dans 27 pays européens), 19,7% n’était pas conforme car ils contenaient une substance interdite ou car le seuil autorisé était dépassé. C’est près d’un jouet
sur cinq. [4] Le laboratoire EXPERTOX peut vous accompagner dans les dosages de phtalates dans les jouets en plastique mais également pour d’autres types de matrices telles que des cosmétiques ou produits alimentaires, en contact avec un emballage en plastique.

👉 Pour en savoir plus: cliquez ici

Contact

114-116 RUE EDOUARD VAILLANT, 94140 ALFORTVILLE – FRANCE

expertoxcom@gmail.com

01.43.67.85.03


Gagnez du temps et trouvez facilement les méthodes et les fournisseurs de tests pour valider vos allégations d'actifs et de cosmétiques.
Gagnez du temps et retrouvez facilement les méthodes et les prestataires de tests pour valider vos revendications produits.

Ne manquez pas notre newsletter hebdomadaire

* Recevez des nouvelles régulières de ce qui agite le monde des tests précliniques et cliniques de l’industrie de la cosmétique !